De retour d’un formidable séjour aux Philippines, nous souhaitons vous faire partager notre incroyable découverte de la magnifique ile de Palawan…

Les Philippines, ou République des Philippines, est un pays d’Asie du Sud-Est constitué d’un archipel de 7 641 îles dont onze totalisent plus de 90 % des terres et dont un peu plus de 2 000 seulement sont habitées, alors qu’environ 2 400 îles n’ont même pas reçu de nom.
On distingue trois zones géographiques : Luçon, Visayas et Mindanao.
Luçon est l’île la plus vaste et la plus septentrionale, et qui abrite sa capitale, Manille, et la plus grande ville du pays, Quezon City.
Au centre, le groupe dense des Visayas comprend les îles de Negros, Cebu, Bohol, Panay, Masbate, Samar et Leyte.
Au sud, Mindanao est la deuxième île par sa superficie ; ses principales villes sont Davao, Marawi, Zamboanga et Cagayán de Oro.

Au sud-ouest de Mindanao se trouvent les îles de Sulu, telles que Basilan, Jolo et Tawi-Tawi, proches de Bornéo.

 

Enfin, à l’ouest des Visayas, s’étend l’archipel de Palawan, qui compte à lui seul plus de 1 700 îles.C’est dans cette partie des philippines que nous avons séjourné avec bonheur pas loin de 4 semaines.

 

Luçon, l’île la plus proche du continent asiatique, se situe à 650 kilomètres au sud-est des côtes chinoises. C’est l’un des deux seuls pays à dominante catholique en Asie (avec le Timor oriental) et l’un des plus occidentalisés. L’Espagne et les États-Unis, qui ont tous deux colonisé le pays, ont chacun eu une grande influence sur la culture philippine qui est un mélange unique d’Orient et d’Occident.

 

L’archipel philippin s’étend sur 1 652 km du nord au sud et sur 1 066 km d’est en ouest. Au sud est située l’île de Célèbes tandis qu’au sud-sud-est se trouve l’archipel des Moluques, tous deux appartenant à l’Indonésie. Au sud-ouest la mer de Sulu baigne l’archipel et le sépare de Bornéo, île partagée entre la Malaisie, le Brunei et l’Indonésie. Au nord, on trouve Taïwan et, à environ 500 km à l’est, les îles Palaos.

 

Notre voyage a naturellement démarré dans la capitale des Philippines où nous ne nous sommes pas attardés. Manille est célèbre pour ses promenades au bord de l’océan et son quartier chinois datant de plusieurs siècles, Binondo. Intramuros, cœur de la vieille ville, était une ville fortifiée à l’époque coloniale. Ce quartier abrite l’église baroque du XVIIe siècle Saint-Augustin et le Fort Santiago, une prison militaire et citadelle de plusieurs étages.

 

Dés le lendemain de notre arrivée, nous avons filé sur l’ile de Palawan, à bord d’un avion en direction de Puerto Princessa, la capitale de l’ile.

Puerto Princesa est une ville côtière de l’île de Palawan, dans l’ouest des Philippines. Elle constitue un point de départ pour les excursions en bateau dans les imposantes grottes de calcaire et la rivière souterraine du parc national de Puerto Princesa, à la biodiversité d’une grande richesse. Des sites de plongée sont disséminés dans sa baie, qui est peuplée de dauphins communs à long bec, de tortues et de raies. Près du port se trouve la cathédrale de l’Immaculée Conception, datant du XIXe siècle.

C’est dans son port que nous découvrirons la banka, qui est un bateau traditionnel philippin en bambou…

Les fameux tricycles, moyen de transport essentiel aux Philippines. Le modèle enfants ci-dessous en photo …

Et les jeepneys typiques pour transporter les locaux et les touristes.

En revenant dans le centre nous ferons un tour au marché typique et admirerons ses couleurs variées, avant d’aller diner au Balinsasayaw Chicken Grill. Dans un décor tropical exubérant, vous pourrez déguster des spécialités philippines et du poulet à toutes les sauces sous de petites huttes aux toit de chaume, pour un prix très correct. Je précise qu’aux Philippines les repas ne sont pas chers et que vous pouvez bien manger pour 5 à 6 euros par personne.

Dans l’intention de découvrir le Nord, nous avons fait une halte dans la ville de Taytay. En effet, il faut savoir que les trajets (en bus ou van) sont assez longs puisqu’il n’y a qu’une route montagneuse traversant l’intérieur de l’ile aux multiples lacets.

Taytay fut la première capitale de Palawan et se situe à 215 km au nord de Puerto Princessa, sur le détroit de Malampaya, connu comme l’aquarium des Philippines. Peu de voyageurs font l’effort de s’y arrêter. Pourtant, elle jouit d’un site magnifique, de superbes excursions alentour et de plages aussi merveilleuses que méconnues. Venez-y avant le grand rush !

Nous avons logé à Casa Rosa Cottages and Restaurant, dans un confortable bungalow avec vue mer pour un petit prix (environ 25 euros la nuit). Perché sur une colline, l’établissement offre une vue à couper le souffle sur le fort de Santa Isabel et la baie de Taytay. Le fort fut construit par les espagnols en 1667, achevé en 1738 et transformé en poste militaire pendant l’occupation américaine.Il renferme une petite chapelle, un canon resté intact ainsi qu’un joli jardin et il offre un beau panorama sur le port et la ville, surtout au coucher du soleil.

Je vous conseille vivement cette adresse. L’ambiance y est très agréable. Si vous voulez visiter les iles aux alentours, voir les dugongs et les dauphins d’Irrawady ou encore le Lac de Danao, l’hôtel organise des excursions. Le restaurant est très bon et les fleurs du jardin magnifiques. Je vous laisse admirer …

Après s’être bien reposés à Taytay (ce qui ne fut pas le cas à Manille et Puerto Princessa), nous primes un van en direction de San Fernando situé au nord est de l’ile de Palawan, à environ 20 km d’El Nido, direction Casa Felicidad, le paradis.

Si vous souhaitez vous détendre, c’est le lieu idéal. vous pourrez profiter de la sérénité et du confort d’un lieu de vie situé sur une plage paisible. Les bungalows typiques en bord de mer sont charmants et entourés de fleurs et palmiers. Le personnel accueillant et compétent rendra votre séjour unique et inoubliable. La cuisine y est délicieuse et la table sur laquelle nous partageons les repas nous a permis de rencontrer tout un tas de personnes formidables venant des quatre coins du monde.

De passage pour trois nuits initialement, nous en avons passé dix sept au final, tellement nous nous y sommes sentis bien. C’est réellement un petit coin de paradis à tout point de vue, un lieu incontournable sur l’ile de Palawan.

La raison pour laquelle nous avons réservé à Casa est que nous voulions nous rapprocher de l’Archipel des Bacuit afin de découvrir ses merveilles mais sans être à El Nido même, trop touristique pour nous. Nous recherchions le calme et la tranquillité et nous l’avons trouvé. Il nous a suffit de louer une moto (pour 1000 pesos par jour, soit 17 euros) afin de pouvoir nous déplacer et à nous la liberté. Vous pouvez également louer un scooter pour 500 pesos par jour, le deux roues étant le meilleur moyen de se déplacer sur l’ile.

Nous avons également fait un tour des iles au départ de Port Barton, cette fois en banka privatisée car les prix sont moins élevés qu’à El Nido (5000 pesos la journée soit 85 euros repas inclus). Nous avons eu le bonheur de découvrir en snorkeling l’aquarium sans aucun touriste autour, de nager avec les tortues, d’admirer de magnifiques étoiles de mer, et de déjeuner sur une ile paradisiaque, nommée d’ailleurs Paradise Island.

Port Barton est du reste un charmant village très agréable où règne une bonne ambiance et qui n’est encore pas trop touristique. Je vous conseille d’y passer deux ou trois jours. Nous avons séjourné à l’Ausan Beach Front Cottage sur la plage, c’était très bien et les prix sont très raisonnables (à partir de 20 euros la nuit).

La dernière découverte que je partagerai avec vous est notre plage préférée, sur laquelle vous avez un petit spot de surf avec une petite vague assez régulière adaptée aux débutants, située à 20 minutes en moto de San Fernando. Il s’agit de Duli Beach, nous avons adoré cet endroit encore très sauvage et peu fréquenté, alors n’en parlez pas trop autour de vous afin qu’il reste confidentiel.

Vous pourrez également aller sur la plage de Nacpan, près d’El Nido, une grande plage avec transats assez fréquentée mais très agréable, ou à Lio Beach, très tendance, ambiance Saint-Tropez, si vous préférez.

Nous avons eu la grande chance, à Duli Beach, d’assister à la mise à l’eau, après leur naissance de 157 bébés tortues, ce qui fut un moment magique.

Voilà, j’espère vous avoir fait rêver et vous avoir donné envie de découvrir les Philippines et son peuple adorable.
N’hésitez pas, vous aussi, à nous faire partager vos coups de cœur et à nos contacter si vous souhaitez plus de renseignements !


Sur ce nous vous souhaitons une belle semaine et vous dis à très bientôt …